Franchisé ou travailleur indépendant : quel entrepreneur devenir ?

Franchisé ou travailleur indépendant : quel entrepreneur devenir ?

Le 2 juin 2020 par Hugo Giroud

En 2018, la France comptait plus de 75 000 franchisés et plus de trois millions de travailleurs indépendants. Des chiffres qui sont en constante évolution depuis ces vingt dernières années. Si les Français sont autant séduits par ces formes d’entreprenariat, c’est parce qu’elles présentent de nombreux avantages. L’atout principal ? Dire adieu au salariat ! Alors, quelle est la meilleure solution ? Devenir travailleur indépendant ou franchisé ? Nous vous donnons quelques indices ci-dessous, chiffres à l’appui.

Franchisé VS Travailleur indépendant

Si autrefois, c’était la course aux CDI, le mot d’ordre est aujourd’hui « liberté ». De plus en plus de salariés décident de travailler à leur compte, quitte à remettre en jeu leur sécurité financière. Les formes d’entreprenariat, comme la franchise et le freelancing, séduisent chaque année un peu plus les Français. Avant de comparer les avantages de l’un et de l’autre, revenons sur la définition de ces deux modes d’entreprenariat qui prêtent parfois à confusion.

Travailleur indépendant : qu’est-ce que c’est exactement ?

Le travailleur indépendant, comme son nom l’indique, exerce son activité en toute autonomie, sans hiérarchie supérieure. Auto-entrepreneur, entrepreneur individuel ou associé unique d’une SASU ou d’une EURL, il travaille seul et à son compte. Inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) si leur activité est commerciale ou au répertoire des métiers si leur activité est artisanale, les travailleurs indépendants, dits freelances, se font de plus en plus nombreux en France.

Franchisé : un acteur tout aussi indépendant ?

Mode de commerce organisé, la franchise naît d’une collaboration entre des entreprises dites indépendantes : le franchiseur et les franchisés. En échange d’une contribution financière, le franchiseur cède une partie de ses droits au franchisé, qui peut alors utiliser la marque de l’enseigne et vendre ses produits. Si les deux travaillent main dans la main, le franchisé garde tout de même son indépendance et travaille bel et bien à son compte. Seulement, il dispose d’un accompagnement personnalisé tout au long de son contrat de franchise.

La franchise, un matelas de sécurité ?

77

C’est le chiffre qui avait bousculé le monde de l’entrepreneuriat en 2017. Une étude de l’Insee avait alors montré que 77% des auto-entreprises mouraient avant cinq ans d’activité. Aujourd’hui, ce pourcentage est plus prometteur et s’élève à 51,6%. Une entreprise sur deux ne parvient tout de même pas à survivre plus de cinq ans. Cette insécurité financière et cette menace de faillite sont les principaux fardeaux du travailleur indépendant, qui parie quelque peu sur lui-même au moment d’investir.

C’est pourquoi de nombreux Français se tournent alors vers la franchise pour limiter le risque. Il faut dire que, en franchise, la rentabilité du concept a déjà été éprouvée. Le franchisé ne part pas de rien ; il construit son business sur des fondations déjà solides. En franchise, 72% des franchisés sont confiants quant à l’avenir de leur entreprise et 83% d’entre eux ont bien l’attention de poursuivre leur activité au sein du réseau au terme de leur contrat.

Chez les Cuisines AvivA, nous franchisés nous font confiances et témoignes de leur satisfaction dans l’enseigne Cuisines AvivA :

93 %

De satisfaction

85 %

De recommandation

Comment créer son entreprise rapidement ?

Les freelances vous le diront : devenir travailleur indépendant, c’est beaucoup de paperasse et de patience. Les étapes administratives sont longues et demandent une organisation rigoureuse pour ne pas se perdre. En franchise, le franchisé est accompagné dès la création de son entreprise. Le franchiseur et ses équipes sont là pour vous aider à choisir le bon statut et à établir un business plan en béton pour séduire les banques.

Grâce à la franchise, entreprendre n’a jamais été aussi simple et rapide ! Les démarches de création d’entreprise durent généralement quelques mois, quand certains travailleurs indépendants peinent plus d’un an avant de pouvoir lancer officiellement leur activité.

Chez Cuisines AvivA, nous n’avons pas de temps à perdre ! Si vous non plus, vous pouvez dès maintenant nous soumettre votre candidature via le formulaire de contact.

Se former ou s’auto-former ?

C’est l’une des grandes différences entre freelancing et franchise. Le freelance exerce son activité dans la limite de ses compétences, acquises en amont lors de ses études ou de son expérience professionnelle. S’il souhaite entreprendre dans un domaine qu’il ne connaît pas, il devra prendre l’initiative de s’auto-former, en optant pour une formation professionnelle ou via des formations en ligne souvent onéreuses.

Conscients de ce problème et du nombre de personnes souhaitant se reconvertir professionnellement sans attendre, les réseaux de franchise proposent aux franchisés des formations complètes. Il s’agit même, en réalité, de l’une des conditions sine qua none du contrat de franchise. Le franchiseur doit transmettre son expertise et apporter son savoir-faire à ses franchisés. Ainsi, à l’ouverture de votre point de vente, vous êtes directement opérationnel et compétent.

Chez les Cuisines AvivA, nous proposons une formation complète avec l’école de formation agrée, AvivA Academy :

  • 17 semaines pour transmettre le savoir-faire Cuisines AvivA au franchisé et son équipe avant ouverture
  • Des formations disponibles tout au long de l’année afin de faire monter en compétence les équipes et le franchisé.

La fin du démarchage grâce à la franchise ?

Le démarchage est l’un des plus grands challenges du freelance. Pour exercer son activité, le travailleur indépendant doit avant tout trouver des clients. Et ce n’est pas une mince affaire quand la concurrence est rude et que les entrepreneurs sont méfiants ! Certains freelances réalisent ainsi leur première facture plusieurs mois après avoir officiellement créé leur auto-entreprise.

Une communication nationale, il s’agit là d’un des atouts principaux de la franchise. En exploitant une marque déjà existante, le franchisé bénéficie de sa communication et de sa notoriété dès l’ouverture de sa boutique. L’enseigne disposant déjà d’une clientèle fidèle et de prospects. C’est pour cela que les grandes marquent se déploient presque toutes en franchise ; le succès est immédiatement au rendez-vous ! Pour le franchiseur, comme pour vous.

Solitaire ou solidaire ?

Le freelance est indépendant, autonome et seul. Le franchisé, quant à lui, est indépendant, autonome et accompagné. Voici ce qui fait toute la différence ! Entreprendre est un investissement à la fois financier, personnel et émotionnel. Créer une entreprise ne se fait pas en claquant des doigts, et de longues heures de préparation sont devant vous. On vous le concède, cela peu paraître effrayant, voir démoralisant.

Si le travailleur indépendant lance son business seul, de A à Z, le franchisé bénéficie quant à lui du soutien de son réseau. En effet, la franchise garantit un accompagnement régulier qui permet de guider le candidat dans ses démarches et dans ses prises de décision. Une aide qui rend cette aventure professionnelle beaucoup plus humaine.

Attention, cette solidarité entre franchiseur et franchisé ne relève pas de la dépendance. Le franchisé doit être à même de prendre des initiatives et de travailler en autonomie pour faire marcher son business. Après tout, il est son propre patron !

 

Alors, vaut-il mieux devenir travailleur indépendant ou franchisé ?

Cuisines AvivA a choisi depuis longtemps la réponse et celle-ci lui sourit. Consciente du potentiel de la franchise et de l’ambition des franchisés, notre enseigne se déploie ainsi sur tout le territoire depuis 2007. Cela fait maintenant treize ans que nous accompagnons nos franchisés sur le chemin de la réussite et, en 2019, nous avons été élus meilleure enseigne cuisiniste. Alors, quand est-ce que vous devenez vous aussi franchisé ?

« Il y a un océan à conquérir pour AvivA. Nous avons une centaine de zones importantes à pourvoir aujourd’hui. »

Bernard Abbou, co-fondateur de Cuisines AvivA.

20190911-Portrait-Bernard-Abbou-Aviva-1

Entrez dans l’expérience Cuisines AvivA !

    • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.