5 erreurs à éviter avant d’ouvrir une franchise

5 erreurs à éviter avant d’ouvrir une franchise

Le 20 juin 2019 par Hugo Giroud

Si la franchise commerciale est un espace de liberté où entreprendre réduit la prise de risque, il faut néanmoins redoubler de vigilance avant de signer un contrat. Chaque année, des franchisés se précipitent et tombent dans les pièges de certains franchiseurs qui manquent à leurs obligations. Sans tabou, Cuisines AvivA vous donne 5 conseils pour bien choisir votre franchise et éviter les mauvaises surprises.

Erreur n°1 : se lancer dans la franchise sans ambition

On vous l’accorde, la franchise est un mode d’entreprenariat séduisant. A votre compte, vous dites adieu au salariat et prenez la tête d’une équipe commerciale. En faisant vivre un concept qui a déjà fait ses preuves, vous bénéficiez d’une communication nationale et pouvez compter sur une clientèle fidèle dès l’ouverture de votre magasin.

Mais le franchisé reste tout de même un chef d’entreprise ; il doit faire preuve d’ambition, de détermination, de sacrifices et de passion. Vous auriez donc tort d’ouvrir une franchise pour les mauvaises raisons, par dépit, pour faire plaisir à une tierce personne ou pour des raisons uniquement financière.

Il est également préférable d’entreprendre dans un secteur économique qui vous intéresse, qui vous a toujours passionné ou que vous souhaitez découvrir. Certains franchisés ouvrent leur business dans un domaine qu’ils jugent rentable, sans aucun intérêt pour le métier, et peinent ensuite à s’épanouir dans leur vie professionnelle.

Cuisines AvivA : les sociologues de la cuisine

AvivA a pour ambition de devenir le sociologue de la cuisine. Les acteurs de son réseau sont à la fois qualifiés, passionnés et déterminés. Authentique, moderne, dynamique et impertinente, notre enseigne vend bien plus que des cuisines. Elle écoute, conseille, conçoit et innove. C’est pour cette fraîcheur et cette expertise que les franchisés AvivA ont déposé leur candidature chez nous !

Erreur n°2 : se précipiter et sauter les étapes

La franchise est un projet professionnel qui doit être mûrement réfléchi. Avant de vous engager, vous devez peser le pour et le contre et prendre en compte chaque critère. Budget ? Ambition ? Vie familiale ? Marché économique ? Secteur géographique ? Les réponses à ces questions vous permettront de constituer un dossier de candidature convaincant.

Lors des échanges entre la direction de l’enseigne, les développeurs du réseau et vous, vous devez justifier votre motivation. Une décision hâtive est rapidement décelée par les franchiseurs, qui sont à la recherche de profils sérieux, raisonnables et déterminés.

Il ne sert à rien de précipiter les choses. Chaque étape doit être respectée afin de mener votre projet à bien. Après avoir signé un contrat de franchise, il faut compter en moyenne un an avant l’ouverture de votre point de vente. Ce temps est consacré à la recherche d’un local, à son aménagement et, principalement, aux formations.

Erreur n°3 : lire le DIP de franchise en diagonal

Le DIP, document d’information précontractuel, intervient après les premiers contacts entre la marque et le candidat. Après un échange téléphonique avec les développeurs du réseau puis une journée « découverte du métier », le franchisé se voit remis un DIP, rédigé par la direction de l’enseigne.

Ce DIP, vous devez le lire dans son intégralité. Le franchiseur y présente son entreprise, son concept et son marché. Il statue également les différentes conditions et clauses du contrat officiel. Envisagez cela comme une mise-en-bouche, un moyen de connaître plus en détails à quoi engage la franchise, avant de vous y engager réellement.

Attention, tous les contrats de franchise ne sont pas les mêmes. Chaque réseau est différent et propose des services plus ou moins avantageux.

La signature du document d’information précontractuel par le franchisé et le franchiseur concrétise l’intérêt des deux parties à collaborer. Avec Cuisines AvivA, l’accompagnement commence dès cet instant, avec la recherche du local et la constitution du dossier financier pour les banques.

Erreur n°4 : placer toutes ses économies dans la franchise

Comme toute activité commerciale, la franchise demande un investissement personnel financier. Selon la taille et la notoriété du réseau, le franchiseur définit un apport que le candidat doit pouvoir fournir s’il souhaite devenir franchisé. Cette somme correspond, le plus souvent, à un tiers de l’investissement global et couvre le droit d’entrée, les formations, la recherche et l’aménagement du local ou encore le matériel informatique mis à la disposition du franchisé.

Chez Cuisines AvivA, l’apport personnel est de minimum 80 000€. Pourquoi ce montant ? Parce qu’il est nécessaire à la réalisation d’un projet solide et sérieux, qui sera rapidement rentable. Avec l’aide des conseillers AvivA, un dossier de création est établi pour convaincre les banques à confier un prêt au candidat.

Si ouvrir en franchise est un projet important, il ne faut néanmoins pas y placer toutes ses économies. Pour maintenir votre confort de vie lors des tout premiers mois, veillez à garder de l’argent de côté pour le quotidien et les imprévus. En effet, comme pour toute création d’entreprise, le retour sur investissement n’est pas immédiat.

Erreur n°5 : sous-estimer l’investissement personnel

La franchise est une méthode simple et fiable d’entreprendre. Toutefois, vous devez être prêt à faire certains sacrifices. La création d’une entreprise demande à l’entrepreneur de s’investir financièrement et humainement.

Les deux premières années après l’ouverture de votre point de vente peuvent s’avérer difficile. Si la franchise est souvent rentable, le retour sur investissement s’effectue sur le long terme. Ainsi, vous devez accepter de vivre avec moins que vos habitudes au début de votre activité et faire quelques concessions personnelles.

Être franchisé, ça demande également du temps. Vous devez gérer les stocks de votre magasin, votre équipe et vos clients. En véritable patron, vous êtes sur tous les fronts. Si la franchise permet de booster votre carrière, ce sera parfois au sacrifice de moments en famille ou entre amis.

Entreprendre en couple avec Cuisines AvivA

Certains ont néanmoins trouvé une solution pour trouver un heureux équilibre : devenir franchisés en couple. Un moyen de se répartir les tâches et de maintenir la productivité du magasin ! Cuisines AvivA a conscience de cette force et recherche activement des conjoints qui souhaiteraient, comme Carine et Joël de Montauban, se lancer dans l’aventure ensemble.

 

Avant d’ouvrir une franchise, il faut donc longuement réfléchir à votre décision et ne pas la prendre à la légère. Une fois sûr de vous, ne vous précipitez pas et prenez le temps de choisir une enseigne qui partage vos valeurs et vos intérêts. Gardez toujours la tête sur les épaules et les yeux bien en face des trous : parcourez le DIP en détails et calculez votre budget avec précision. Pour connaître les clefs de la réussite d’une franchise, complétez cet article avec le livre blanc AvivA.


Vous souhaitez des renseignements pour se lancer facilement en franchise ?

Posez nous vos questions, un de nos experts vous recontactera pour y répondre et échanger avec vous sur votre projet de franchise.